Comment soutirer les secrets et le savoir-faire de travailleurs chevronnés ?

les secrets et le savoir-faire de travailleurs chevronnés

Savoir-être et savoir-faire

Comment assurer le transfert des connaissances et du savoir-faire dans le contexte d’une usine où la rivalité patronale-syndicale est omniprésente, il est vrai que les opérateurs seniors sont souvent réticents à dévoiler ce savoir-faire qui leur a pris des années à acquérir, surtout s’ils ne vous connaissent pas beaucoup.

Mais ces réticences peuvent être surmontées de la façon suivante :

  1. Soyez cordial et souriant :
    L’effet de halo… L’employé a des craintes refoulées et appréciera l’amabilité.
  2. Présentez-vous :
    Cela contribue à réduire les appréhensions, car l’inconnu amène souvent l’inconfort.
  3. Présentez le travail :
    Expliquez brièvement votre mandat en insistant sur les aspects positifs du projet. Il n’est pas stupide et il mérite qu’on le fasse.
  4. Ayez de la considération :
    Il est expérimenté et il a besoin de respect et de reconnaissance.
  5. Soyez humble et honnête :
    N’essayez pas de feindre la connaissance et de cacher ce que vous ignorez. Cela glisse souvent vers une dynamique plus stérile et vous privera peut-être d’explications détaillées que vous auriez appréciées.
  6. Soyez intègre et professionnel :
    L’accommodement a ses limites et vous devrez le faire savoir, car tôt ou tard on vous testera. S’il vous faut choisir, il vaut mieux inspirer la confiance que l’amitié.
  7. Soulignez ce que vous apprenez! :
    Relever les apprentissages et les découvertes que l’opérateur vous permet de faire.
  8. Mettez-y de l’expression!
    C’est aussi une façon de dire merci.
  9. Faites du renforcement positif
    Capitalisez sur ce qui peut bonifier l’exercice d’échange et de partage d’information.
  10. Adaptez-vous
    N’appliquez pas la même approche pour tout le monde. Chacun devra vous inspirer une myriade de nuances qui vous permettra de moduler vos rapports d’une façon personnalisée. C’est une question de gymnastique.
  11. Faites le suivi
    Informez l’employé sur l’avancement du mandat. Trop souvent, les employés sont privés d’information concernant l’actualité du projet, de ses étapes et de ses échéances.
  12. Créez des ponts
    À l’occasion, profitez de votre rôle pour agir comme agent de liaison entre les services et départements qui ont parfois un peu de mal à se comprendre. C’est une valeur ajoutée dans le projet. Et ne vous en faites pas, ce ne sont pas les opportunités qui manquent !
  13. Exprimez ce qui va bien
    Ne le prenez pas pour acquis. Comparez ce que vous appréciez pour le bonifier ou même pour le promouvoir le cas échéant.
  14. Développez votre flair : Soyez réceptif et perspicace. Apprenez à détecter par instinct ce qui donne du punch à vos rapports. Cela relève souvent de petites choses presque anodines qui sont captées sur le vif.
  15. Investissez pour les projets futurs
    Ne focussez pas uniquement sur le mandat en cours. Les opérateurs que vous sollicitez sont probablement encore là pour quelques années et croyez-moi, ils ont de la mémoire pour ce genre de chose !
  16. Gagnez la confiance et l’estime
    Démontrez que vous avez des valeurs et un sens de l’honneur, que vous pouvez faire preuve de loyauté, que vous respectez la confidentialité. Affichez vos couleurs ! Même si cela semble un peu solennel, soyez sûr que vous finirez par être placé dans des situations qui exigent de l’intégrité.
  17. Cultivez la bonne entente
    Soyez généreux. Le travail n’est pas les vacances et vous œuvrez dans un cadre où les problèmes sont nombreux. D’où l’importance de profiter de chaque occasion pour faire cette multitude de petits détails qui entretiennent le climat.
  18. Riez !
    C’est encore le meilleur antidote à la morosité. Ça relaxe et ça revitalise à la fois. Et rappelez-vous que le rire représente la plus proche distance entre deux personnes.
  19. Provoquez de saines confrontations
    Remettez subtilement en question certains aspects du mode opératoire qui vous est prescrit. Attardez-vous au message et non pas au messager. Confrontez les concepts, les techniques et les méthodes livrés par l’opérateur avec ceux avancés par les autres, non pas pour discréditer, mais pour enrichir, pour passer à un autre niveau d’expertise comme si tacitement votre opérateur de référence était incité à repousser les limites de son savoir.
  20. Dosez efficacement
    Votre approche devra souvent être appliquée avec parcimonie, surtout au début.  Trop d’effusions font souvent fuir les natures farouches ! Il y a des moments où l’excès peut inviter au dérapage et la modération peut inspirer de la sagesse et du caractère.
  21. Ne vous découragez pas
    Il y a des cas difficiles; frustrations contre la compagnie, mauvais caractère, climat de travail défavorable… peu importe, comme le vin qui vieillit pour assouplir ses tannins, il y a des relations qui ont besoin de temps pour s’affiner. Il suffit parfois d’une pause comme les vacances d’été, pour que l’opérateur revienne avec une approche renouvelée. Comme si le recul lui avait donné une nouvelle perspective… une maturation.

.