La clé d’un bon programme de cadenassage

Saviez-vous que les accidents de travail sont plus fréquents chez les gens âgés entre 45 et 54 ans? Est-ce une question de confiance ou d’habitude? Bien que nous ne sommes pas là pour répondre à cette question, nous pouvons certainement conclure qu’un travailleur n’est jamais trop prudent, peu importe l’expérience qu’il détient.

En 2013, 4 215 accidents de travail concernaient un coincement ou un écrasement par de l’équipement. L’un des éléments importants en matière de prévention des accidents est le cadenassage.

QU’EST CE QUI DÉFINIT UN BON PROGRAMME DE CADENASSAGE?

Avant tout, il faut savoir dans quelles circonstances la tâche sera effectuée :

  •   Les arrêts et les redémarrages :
    •      normaux,
    •      imprévus,
    •      d’urgence;
  •   Les travaux :
    •      d’entretien et de réparation prévus,
    •      d’entretien et de réparation imprévus,
    •      détection des dérangements et dépannage;
  •   Le réglage des machines;
  •   Les changements de processus ou d’outils;
  •   Les utilisations abusives ou non sécuritaires raisonnablement prévisibles;
  •   Les travaux de nettoyage et de tenue des lieux.

Le cadenassage est une obligation légale. Il doit être bien conçu et, surtout, bien compris de la part de ceux qui doivent l’appliquer. Comprenant plusieurs aspects, un bon programme de cadenassage requiert plus d’une seule procédure. La qualité du processus est définie par l’observation et l’exactitude des faits. Il ne faut pas hésiter à consulter et à utiliser les ressources qui sont sur le terrain afin de refléter la volonté de l’entreprise et les réalités des travailleurs.

VOICI LES ÉTAPES D’ÉLABORATION D’UN PLAN TYPE DE CADENASSAGE

  1. Se préparer;
  2. Inventorier les équipements à cadenasser;
  3. Identifier les sources d’énergie et les points d’isolement;
  4. Rédiger une procédure générale et les fiches de cadenassage;
  5. Rédiger le programme de cadenassage;
  6. Acquérir et organiser le matériel de cadenassage;
  7. Former et informer.

Il est aussi important d’élaborer un plan concernant les exceptions qui ne peuvent être cadenassées par des moyens communs. Que fait-on avec les équipements qui ne peuvent être cadenassés?

Alors que le plan de cadenassage indique tout le processus que vous devrez suivre, les fiches  s’en tiennent à l’aspect technique du travail de cadenassage à accomplir. Les fiches de cadenassage doivent contenir plusieurs informations essentielles au bon déroulement des procédures :

  •   L’identification de l’équipement à cadenasser;
  •   La liste du matériel de cadenassage nécessaire;
  •   La liste ou l’illustration des points d’isolement (les photos sont très utiles);
  •   La séquence de cadenassage, étape par étape;
  •   La façon de vérifier la mise à énergie zéro;
  •   La séquence de décadenassage pour la remise en service.

Selon les formateurs experts de SIM : « La rigueur et la supervision sont deux éléments indispensables au succès d’un bon plan de cadenassage. La formation offerte et les informations fournies auront également une influence directe sur la réussite des procédures. Pensez aussi à une identification machine précise et claire afin d’éviter les erreurs de lecture. »

Tous s’entendent pour dire que, bien qu’une procédure soit mise en place, il est impératif de valider l’information. Il ne faut jamais tenir pour acquis que l’équipement a été vérifié. Chaque personne concernée est responsable d’effectuer un test de démarrage et une vérification des procédures afin de prévenir un accident causé par une mauvaise communication.

Informez-vous sur la formation cadenassage.

cadenassage